Les matières, ça se gère!
Menu

Valorisation énergies: thermique + électrique

INCINÉRATION DES DÉCHETS NON RECYCLABLES ET PRODUCTION DE CHALEUR ET D’ÉLECTRICITÉ

Quand la récupération de matières en vue de leur recyclage est techniquement ou économiquement impossible ou inopportune, la valorisation thermique est l'alternative la plus efficace. En incinérant les déchets dans des installations appropriées, à l'échelle industrielle, on réduit au maximum leur volume, d'une part, et on exploite au mieux leur valeur, d’autre part, en utilisant l'énergie thermique dégagée par leur combustion pour alimenter des réseaux de chauffage à distance et pour produire de l'électricité.

Pionnier de cette technologie depuis les années 1970 avec les centres d'incinération Cridor de La Chaux-de-Fonds et SAIOD à Colombier, Vadec en a fait la clé de son activité industrielle. Celle-ci permet d'économiser la consommation de quantités importantes de combustibles fossiles, ainsi que les nuisances qui y sont attachées.

Vadec achemine vers ses deux centres de traitement, et y incinère, 110 000 tonnes de déchets urbains par année, ainsi que 14 000 tonnes de boues de STEP du canton de Neuchâtel et du Nord vaudois (périmètre STRID). La chaleur fournie par l’incinération alimente les réseaux de chauffage à distance de La Chaux-de-Fonds, exploité par Viteos, et du Littoral ouest neuchâtelois, exploité par Cadbar. Ceux-ci assurent le chauffage de plusieurs centaines d’immeubles: bâtiments publics, habitations, usines, écoles, équivalant à l'approvisionnement en énergie thermique d'environ 20 000 habitants, et une économie de quelque 9 millions de litres de mazout par an. Les deux usines de valorisation thermique produisent également de l’électricité: environ 40 000 MWh/an. Une partie est consommée sur place pour leurs besoins propres, le solde est injecté dans le réseau de distribution de Viteos et permet de couvrir la consommation annuelle de quelque 11 000 ménages.

 

Le processus: maximum d’efficacité, minimum de nuisances!

Les deux usines sont des installations industrielles importantes, complexes et de technologie avancée. Fonctionnant 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, elles sont évidemment équipées pour assurer non seulement une exploitation optimale de l’énergie des déchets mais aussi une épuration optimale des rejets, afin de respecter les normes très strictes de la protection de l’environnement. Toutes les opérations sont informatisées. La maquette explicative illustre l’exemple de l’usine de La Chaux-de-Fonds, mais celle de Colombier présente des caractéristiques et capacités similaires.